10 conseils pour des traductions de meilleure qualité

Saviez-vous qu'en tant qu'acheteur de services linguistiques, vous pouvez influencer la qualité de vos traductions ? Nous avons tous fait l'expérience de mauvaises traductions. Qu'il s'agisse d'erreurs dans les sous-titres de notre film préféré, de fautes de frappe dans les publicités d'une marque ou de l'utilisation maladroite de textes qui semblent être traduits mot à mot.
Traductions de meilleures qualité

Même si une traduction n’est pas linguistiquement incorrecte, beaucoup de choses peuvent impacter négativement une traduction. Chaque entreprise, client a des préférences individuelles en ce qui concerne le style, le ton et la terminologie à aborder.

En outre, la qualité de la langue doit être parfaite, chaque petit détail doit être correct et, dans l’idéal, la traduction doit même être meilleure que l’original. Il semble que même les descriptions techniques très complexes devraient d’une manière ou d’une autre sembler plus intéressantes dans la langue cible…

Comme vous pouvez le constater, de nombreux facteurs peuvent affecter la qualité des traductions. Pour vous aider, nous voulons vous faire part des facteurs les plus importants afin que vous puissiez améliorer la qualité de vos traductions :

  • Planification à l’avance
  • La qualité du texte source
  • Expertise dans le secteur à traduire
  • Contexte et instructions
  • Matériel de référence
  • Aspect SEO
  • Guide de style et briefing créatif
  • Mémoires de traduction, bases de données terminologiques et glossaires
  • Validation et retour d’information
  • Relation à long terme avec un vendeur professionnel

Aussi simples qu’ils puissent paraître, ces conseils feront toute la différence pour la qualité de vos traductions.

1. Planification à l’avance

Vous pouvez constituer la base d’une bonne traduction en planifiant à l’avance la traduction et en prévoyant suffisamment de temps pour le processus de traduction.

Si vous avez besoin d’une traduction de dernière minute d’un grand nombre de documents, cela peut probablement être organisé, mais votre prestataire de services de traduction devra peut-être répartir la tâche entre plusieurs traducteurs pour respecter le délai.

Et les traducteurs seront obligés de travailler dans la précipitation, ce qui peut nuire à la qualité de la traduction de votre/vos document(s). Le recours à plusieurs traducteurs peut potentiellement entraîner des traductions incohérentes en raison de la terminologie et des styles différents utilisés par les divers traducteurs.

2. Qualité du texte source

La traduction ou la localisation sera basée sur votre texte source, donc assurez-vous que vous en êtes satisfait avant de l’envoyer à la traduction.

Toute erreur, omission, terminologie incohérente ou formulation vague peut affecter la qualité de la traduction. Vous risquez de vous retrouver avec des questions auxquelles vous devez répondre et qui prennent beaucoup de temps, ou avec une traduction qui contient exactement les mêmes problèmes que le texte source.

Il est donc important que le texte source soit rédigé de manière à ce que le traducteur puisse le comprendre sans avoir à deviner le sens de tel mot ou telle phrase. L’envoi de questions et l’attente de réponses font perdre un temps précieux dans le processus de traduction.

3. Expertise dans le secteur à traduire

Pour garantir des traductions de meilleure qualité, les missions de traduction doivent être confiées à un traducteur ou à une agence de traduction qui connaît bien votre sujet ou votre type de texte.

Si le traducteur manque d’expérience dans un domaine particulier, le résultat final risque de ne pas être à la hauteur de vos attentes. Le traducteur doit également savoir quelles sont les sources les plus appropriées pour la recherche terminologique dans le domaine concerné. Par exemple, un traducteur spécialisé dans les textes médicaux ne connaîtrait pas les termes et concepts spécifiques qui sont courants dans les traductions juridiques.

Les traducteurs fournissent généralement des informations sur leurs domaines de compétence spécifiques et n’acceptent pas de missions qui ne relèvent pas de leur domaine de compétence. Les agences de traduction font généralement appel à des traducteurs ayant fait leurs preuves dans les différents domaines, ce qui ajoute un niveau de fiabilité supplémentaire.

4. Contexte et instructions

Il est très utile que vous puissiez fournir un certain contexte concernant les textes à traduire et à localiser. Quel est l’objectif du texte et où sera-t-il utilisé ? Le contexte peut également être fourni à un niveau plus détaillé, afin d’éviter les mauvaises interprétations et autres erreurs.

L’envoi d’un texte à traduire, même court, sans contexte ni information sur l’endroit où il sera utilisé peut entraîner des incohérences. Par exemple, si le traducteur ne reçoit que quelques phrases avec des instructions techniques qui n’incluent pas le nom du produit ou du client final, il peut être difficile de traduire correctement la terminologie.

Il est également bon de se rappeler que plus le texte est court, plus il est difficile pour votre agence de traduction de faire des recherches en ligne sur le produit ou l’entreprise. Veillez donc à informer votre prestataire de services de l’usage que vous comptez faire du matériel lorsque vous commandez des traductions.

5. Matériel de référence

Les traducteurs utiliseront tout matériel de référence ou glossaire que vous pourrez leur fournir. Ils doivent généralement aussi effectuer des recherches en ligne ; par exemple, les versions localisées du site web d’une entreprise peuvent fournir des informations précieuses concernant les termes, les noms de produits et de services et le style de communication.

Le traducteur peut également utiliser des documents de référence tels qu’un site web ou d’autres contenus qui ont déjà été traduits dans la langue cible d’autres manières. Par exemple, si un terme est incohérent dans la mémoire de traduction, le traducteur peut vérifier quelle option est utilisée sur le site web pour voir quelle option est préférée.

6. Aspect SEO

93% des expériences en ligne commencent par un moteur de recherche. C’est pourquoi le contenu du marketing en ligne de nos jours devrait toujours être adapté à l’optimisation SEO pour les moteurs de recherche. Vous devez vous assurer que votre contenu soit trouvé par les moteurs de recherche et apparaît dans les résultats de recherche de vos clients potentiels.

Comme le travail de référencement commence au niveau du texte source, votre original doit inclure des mots clés qui soient pertinents et utilisés pour trouver votre entreprise, et qui génèrent du trafic vers le contenu. Pour garantir que votre traduction soit aussi performante que l’originale, il est judicieux de définir les termes optimisés pour le référencement dans les langues cibles. C’est un aspect que le référencement multilingue (également appelé référencement international) prend en compte.

Si vous avez un contenu marketing à traduire, il est bon de discuter du référencement avec votre fournisseur de traduction et de définir la terminologie pour chaque langue cible avant de commencer la traduction.

7. Guide de style et briefing créatif

Si votre entreprise dispose de directives spécifiques concernant le style et le ton à aborder, il est utile de les préciser dans un guide de style. Le guide de style doit être aussi bref que possible et ne doit pas contenir de règles linguistiques ou grammaticales générales, mais uniquement des informations spécifiques à l’entreprise, telles que

  • Quelle variante linguistique doit être utilisée (par exemple, US/UK) ?
  • Y a-t-il un ton spécifique pour aborder le public ?
  • Faut-il utiliser une terminologie spécifique ou des termes optimisés pour le référencement ?
  • Faut-il utiliser un style spécifique ?

N’oubliez pas que le guide de style doit être aussi bref que possible.

Le cas échéant, vous pouvez également produire un briefing créatif pour le projet qui détermine le cadre du matériel à produire, y compris le public cible, le but de la campagne, le ton à aborder, etc.

8. Mémoires de traduction, bases terminologiques et glossaires

L’utilisation d’une terminologie incorrecte est l’un des problèmes les plus courants auxquels les clients sont confrontés dans leurs traductions. Si, en tant que client, vous corrigez vos traductions et les renvoyez à votre fournisseur en guise de retour d’information, les modifications peuvent être entrées dans la mémoire de traduction (une base de données qui contient toutes vos traductions). Cela permet à votre prestataire de services de traduction d’utiliser automatiquement la terminologie correcte lors des missions ultérieures.

Les commentaires sur la terminologie doivent également être saisis dans une base de données terminologique ou dans un glossaire, ce qui constitue un autre moyen de garantir l’utilisation de la terminologie correcte dans les projets ultérieurs. Pour ce faire, demandez une base terminologique ! Vos commentaires peuvent être utilisés pour maintenir les bases terminologiques et les mémoires de traduction ainsi que pour mettre à jour des termes et des phrases spécifiques.

Au fur et à mesure que les traducteurs en apprendront davantage sur vos préférences, ils s’efforceront d’utiliser la terminologie que vous préférez. Cela permet de réduire les changements dans les traductions qui en résultent, ce qui signifie moins de travail pour vous. Par conséquent, vous pouvez économiser du temps et de l’argent en fournissant davantage de commentaires dans la phase initiale des projets.

9. Validation et retour d’information

Faites savoir à votre fournisseur ce que vous pensez des services de traduction – bons ET mauvais – et soyez aussi précis et spécifique que possible. Afin de trouver le bon ton à aborder et de s’assurer que la terminologie correcte est utilisée, il est très avantageux pour le résultat final que vous, en tant que client, donniez votre avis sur les services linguistiques. Si vous donnez votre avis, le prestataire de services de traduction aura plus de chances de traduire les textes à votre goût lors des prochaines traductions.

10. Relation à long terme avec un vendeur professionnel

La plupart des agences de traduction et traducteurs indépendants utilisent des outils de gestion terminologique, de traduction et de localisation. Les fournisseurs peuvent utiliser la technologie pour améliorer le processus de traduction et divers contrôles de qualité pour s’assurer que toutes les traductions et tous les termes sont collectés et sauvegardés pour la prochaine mission.

Comme plusieurs aspects ont une incidence sur la qualité des traductions, une bonne coopération et une bonne communication avec votre prestataire de services sont essentielles. Une relation à long terme permet d’établir et de conserver dans le temps des mémoires de traduction contenant toutes vos traductions pour les différentes langues. De même, l’agence de traduction peut créer une base terminologique ou un glossaire dans lequel de nouveaux termes peuvent être ajoutés en permanence au fil du temps.


15 juillet 2020

Besoin d’une traduction ?

Notre équipe de traducteurs natifs, diplômés et spécialisés réalisent des traductions de haute qualité dans des délais rapides. N’hésitez pas à commander vos traductions grâce à notre formulaire de devis en ligne.