Langue vernaculaire : définition et exemples


Une langue vernaculaire est un dialecte natif d’une culture ou d’une région spécifique. Il s’agit de la langue quotidienne parlée par les populations, comprenant même l’argot. À mesure que les populations augmentent et que les sociétés se diversifient, les langues évoluent également. Il est intéressant d’explorer le monde des langues vernaculaires et l’évolution de celles-ci dans le monde.

Dans cet article, vous découvrirez la définition d’une langue vernaculaire. Nous illustrerons cette définition par des exemples précis et parleront également du futur des langues dans le monde.

Qu’est-ce qu’une langue vernaculaire ?

Le terme vernaculaire désigne un type de variété de discours, généralement utilisé pour désigner une langue ou un dialecte local. Celui-ci est se construit par opposition à ce qui est considéré comme une langue standard. La langue vernaculaire s’oppose à des formes de langage plus prestigieuses. Parmi ces langages prestigieux : la langue littéraire, liturgique ou scientifique ainsi que la lingua franca, utilisée pour faciliter la communication sur un vaste territoire.

Le mot vernaculaire vient du latin vernāculus, qui signifie natif ou indigène. Idéalement, la langue vernaculaire est la façon dont les gens ordinaires parlent entre eux dans des contextes non formels, comme à la maison.

Une langue vernaculaire est un dialecte natif ou une forme de langage d’un peuple ou d’une région spécifique. Ces langues sont également connues sous le nom de langues ethniques. Elles sont ainsi plus parlées que formellement écrites et correspondent à des sociétés spécifiques.

Sous l’Empire romain, les non-natifs de différentes régions du monde parlaient le latin. En effet, ils ne pouvaient pas apprendre chacune des nombreuses langues que les natifs parlaient dans l’Empire. Cette situation a donc fait du latin une lingua franca et de toutes les autres langues des langues vernaculaires.

L’opposition entre la langue vernaculaire et la lingua franca

En linguistique générale, on oppose une langue vernaculaire à une lingua franca. La lingua franca est une langue tierce dans laquelle des personnes parlant des langues vernaculaires différentes peuvent communiquer. Par exemple, en Europe occidentale, jusqu’au XVIIe siècle, la plupart des ouvrages savants étaient écrits en latin, qui servait de lingua franca. Les œuvres écrites dans les langues romanes étaient donc écrites en langue vernaculaire.

Connue sous le nom de langue-pont, ou « langue des Francs », elle permet à différentes ethnies de communiquer. Par exemple, au Kenya, il existe de nombreuses langues vernaculaires que les personnes de différents groupes ethniques utilisent. L’anglais et le swahili représentent par exemple des langues officielles tierces (une lingua franca) que tous les groupes ethniques utilisent pour communiquer. L’utilisation d’une lingua franca pour représenter une langue remonte au milieu des années 1600.

La diffusion d’une lingua franca facilite ainsi la communication économique, politique et sociale. La langue vernaculaire représente généralement la langue maternelle d’une communauté. La lingua franca, quant à elle, est souvent largement utilisée au-delà des frontières de la communauté d’origine. Ce qui permet à celle-ci d’être utilisée comme seconde langue pour les communications interculturelles. Cependant, il est important de noter que les langues internationales comme l’espéranto ne peuvent pas être classées comme lingua franca en raison de leur pratique mondiale limitée.

Exemple d’une langue vernaculaire

Les chrétiens de la période de la Réforme ont joué un rôle clé dans la diffusion de l’usage des langues vernaculaires. Ils ont traduit la Bible du latin vers les langues vernaculaires de l’époque comme le néerlandais, le français, l’espagnol, l’allemand et l’anglais. Cependant, il est important de noter que la plupart de ces langues sont aujourd’hui utilisées comme lingua franca dans toutes du monde en raison de la colonisation et de la mondialisation.

Galileo Galilei a été l’un des premiers utilisateurs documentés de langues vernaculaires. Dans les années 1600, il a écrit en italien alors que le latin était la langue officielle. Isaac Newton, en 1704, a écrit Opticks en anglais, alors considéré comme une langue vernaculaire. Au fil des échanges commerciaux, religieux et même des conquêtes, les langues vernaculaires d’Europe et d’autres parties du monde se sont répandues dans différentes régions et sont devenues une lingua franca tout en conservant leur « statut vernaculaire » dans leur communauté d’origine.

Quel est le futur des langues dans le monde ?

Il existe actuellement deux grandes écoles de pensée concernant l’avenir des langues. Les partisans de la première théorie plaident en faveur d’un Nouvel Ordre Mondial utilisant une langue officielle mondiale et un système de gouvernement unique. Les partisans de la seconde théorie plaident pour la préservation de la diversité linguistique telle qu’elle existe aujourd’hui. À l’heure actuelle, l’issue de ce débat ne peut être prédite correctement que par une recherche et une analyse scientifiques approfondies.

Vous avez un besoin en traduction ? N’hésitez pas à contacter notre entreprise de traduction professionnelle pour demander votre devis gratuit.


15 mars 2022

Un projet de traduction ?

Besoin d’un prestataire pour réaliser des traductions ? Nos traducteurs natifs et diplômés vous accompagnent dans votre communication multilingue.

Télécharger le cahier des charges

Ce cahier des charges consacré à la traduction de votre site web vous suivra tout au long de votre projet. Il pourra faire le lien entre votre entreprise et l’agence de traduction choisie.

- Exprimez-vous facilement, sans trop de langage technique.

- Ayez une idée du budget que vous pouvez accorder à la traduction du projet.

- Soyez le plus précis possible.

You have Successfully Subscribed!