Réussir un projet de traduction financière

Une traduction financière n’est pas à prendre au hasard. Une simple erreur de traduction dans ce type de contenu pourrait coûter très cher ! Que vous souhaitiez développer votre activité à l’international ou céder votre entreprise, une traduction financière doit être réussie.

La traduction financière, une traduction qui demande de la rigueur

Dans la vie d’une entreprise, vous êtes régulièrement amené à traduire des documents financiers. La plupart des documents financiers représentent des enjeux importants (contrats, vente d’actions, etc.). Une simple erreur de traduction serait une horreur pour vos activités. Vous trouverez dans cet article une liste des erreurs à éviter. La traduction financière possède un champ d’action très large. Elle comprend notamment la traduction d’entreprises spécialisées dans les assurances, les banques et les entreprises spécialisées.

De nombreux contenus doivent régulièrement être traduits : il peut s’agit de contenus financiers, comptables mais aussi des audits et des documents de communication financière.

De nombreux documents financiers sont générés par les entreprises, il peut s’agir :

  • De bilans financiers
  • Des rapports d’activité
  • Des contrats bancaires
  • Des notes d’opérations financières
  • Des documents fiscaux

Notre agence propose ses services de traduction financière

C’est bien connu, le secteur financier fait appel à un vocabulaire spécifique. Également appelé champ sémantique, seul quelques initiés peuvent être réceptifs à ce type de documents. Ainsi, tout traducteur financier doit être très vigilant et redoubler de prudence. Une simple erreur de traduction pourrait en effet avoir un impact très négatif !

Quelles erreurs de traduction financière éviter ?

Il est d’abord intéressant de lister le différent type d’erreurs de traduction que l’on peut relever. Les faux-amis sont par exemple des mots qui ressemblent à des mots du pays cible. Cependant, leur signification est différente. Parfois, une traduction reprend le sens inverse d’une phrase source. Nous pouvons également relever les erreurs de traduction de sigles et d’appellations. Il est très important de traduire les sigles mais surtout de les adapter par rapport au pays cible.

La traduction financière, c’est également faire preuve d’adaptation. Il faut par exemple adapter les règles financières en vigueur du pays source au pays cible. D’où l’importance de faire appel à un traducteur spécialisé dans la traduction financière. Il aura ainsi une parfaite connaissance des terminologies liées au secteur financier.

Une terminologie rigoureuse pour vos traductions financières

Respecter une terminologie précise pour vos traductions financières s’avère être une règle importante. Ce type de traduction relève d’un vocabulaire comprenant des termes pointus et des appellations techniques. Il est important de noter que de nombreuses expressions sont en anglais. Un traducteur financier doit également se former régulièrement. Il fera ainsi face aux différentes évolutions du marché financier et de sa terminologie.

Traduire des chiffres : pas si simple !

Les normes d’écriture mais également le code monétaire varie d’un pays à l’autre. Malheureusement, les documents financiers sont truffés de ce type d’informations. Il est important de noter que les chiffrent ne s’écrivent pas de la même manière selon le pays dans lequel vous vous trouvez. L’utilisation de la décimale pourra créer une grande confusion pour le lecteur. Par exemple, le séparateur décimal peut, selon les pays, être un point ou une virgule. Lors d’une grosse somme, inverser un point et une virgule pourrait avoir des conséquences très importantes ! Imaginez 10,000 se traduira par « dix mille » en Angleterre. En France, 10,000 se traduit par 10. Imaginez donc les conséquences que pourraient avoir une telle erreur.

Éviter les traducteurs automatiques

Nous conseillons formellement d’éviter les traducteurs automatiques afin de réaliser vos traductions financières. De même, évitez de confier vos traductions à des traducteurs généralistes. Privilégiez un traducteur financier pour tous ces documents.

Comment est calculé le prix d’une traduction ?

Pour conclure, la traduction financière est l’une des spécialités les plus demandées sur le marché de la traduction. Cependant, la traduction financière est l’une des traductions les plus complexe à réaliser. Faites donc très attention lors de votre choix de traducteur financier. Nous vous conseillons vivement de confier vos traductions de documents financiers à un traducteur qualifié. La traduction financière ne représente pas une simple traduction mais également une adaptation aux codes, à la langue mais également à la culture du secteur financier.


14 septembre 2020

Besoin d’une traduction ?

Notre équipe de traducteurs natifs, diplômés et spécialisés réalisent des traductions de haute qualité dans des délais rapides. N’hésitez pas à commander vos traductions grâce à notre formulaire de devis en ligne.